Les friperies à Tokyo : bonnes adresses

friperies à tokyo

Qui l’aurait cru, mais oui, Tokyo est tout simplement remplie de friperies et autres magasins proposant des fringues vintage à prix doux. Les prix varient bien évidemment selon le quartier, le magasin, les marques… etc, mais les affaires restent toujours intéressantes. On vous fait un petit tour d’horizon des friperies à Tokyo !

Les friperies à Tokyo, ça ressemble à quoi ?

Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer ce qu’est une friperie… Mais, pour commencer, il faut savoir qu’en France je n’étais pas du tout, mais alors pas du tout une adepte des friperies. Tout simplement parce qu’il n’y en a pas tant que ça, et surtout parce que que selon moi il s’agit plutôt de dépôts-ventes qui puent, remplis de vieilleries et de fourrures de vison à 1000 balles 😉

Mais, ô surprise, ô bonheur, ici, aucun rapport ! Les friperies à Tokyo ressemblent à des magasins normaux, et pas à des cavernes humides parfumées à la naphtaline. Ces magasins sont généralement très grands et bien organisés, les vêtements y sont classés par types, marques, et/ou par couleur. Ils constituent une excellente bonne alternative aux grandes chaines de prêt-à-porter présentes également au Japon, telles que H&M ou Zara, qui sont malheureusement légèrement plus chères qu’en France. Les friperies s’appellent ici 古着屋 (furugiya).

Elles ne sont pas si simples à trouver sur les moteurs de recherche (et sur Maps), voici donc quelques adresses présentées par quartiers :

Shimo-kitazawa

La première fois que nous sommes entrés dans une friperie, c’était à Shimo-Kitazawa (petit quartier à l’ouest de Shibuya). Ses petites rues sont riches de friperies en tout genre, notamment axées sur le style vintage et la mode masculine à l’américaine. Il s’agit par ailleurs d’un quartier qui vaut le détour dans tous les cas, ne serait-ce que pour y boire un café. Voici un magasin très intéressant, surtout pour les hommes :

Stick out

Son gros point fort ? Tous les articles sont à 700 yens, donc 756 yens avec les taxes, soit un peu moins de 6€. Pantalons, chemises, t-shirt, ceintures, vestes… tout y est, et en très bon état. Point faible : très peu de choses côté femme, surtout des jupes.

Leur site web ici.

Mode Off

Très présent dans les quartiers de fripes, mais que vous pourrez aussi retrouver un peu partout au Japon, Mode Off est l’assurance de trouver du classique à petit prix. Celui de Shimo-Kitazawa possède un très gros rayon femme, dont un un très intéressant « Sale », où tout est à 300 yens (2,40€…). Absolument imbattable dans l’univers des friperies à Tokyo ! Le magasin est bien rangé, et les vêtements sentent bon. Mode Off est une déclinaison de la célèbre chaine de produits d’occasion Book Off.

friperies à tokyo
La devanture d’un Mode Off, facile à repérer !

Et si vous avez le temps, passez prendre un café à prix riquiqui au Bookends Coffee Service !

Shibuya

Retrouvez aussi notre sélection des meilleures adresses à Shibuya si vous êtes dans le coin !

Bingo Book Off

THE place to be ! Coup de cœur pour cette immense friperie située au -1 du célèbre Book Off (librairie d’occasion) de Shibuya. L’endroit est gigantesque, le nombre de t-shirts et chemises pour homme est effarant. Encore une fois, il y a proportionnellement beaucoup moins de choses pour les femmes (ce qui est assez étonnant), mais tout de même assez pour trouver son bonheur. Les articles les moins chers sont à 500 yens taxes comprises, soit 3,90€. A ce prix là, vous trouverez principalement des hauts, mais aussi des chemises ou des jupes. C’est donné ! Le fond du magasin est dédié au vintage et surtout aux marques plus chères telles que Levi’s, Carhartt, Timberland… et bien d’autres. Incontournable !

friperies à tokyo
Bingo Bookoff : du choix et encore du choix

Edit : Ce Book Off a fermé fin 2018, et la friperie Bingo a été déménagée tout près, dans le centre commercial Modi. La sélection de vêtement y reste large et très qualitative ! Pour vous y rendre, c’est là :

A noter qu’une majorité de boutiques Book Off (très prisées au Japon, pour tout ce qui est livres, manga, jeux vidéo et musique) proposent un rayon vêtement d’occasion, à travers tout le Japon. Si c’est un Book Off +, vous pouvez être sûr qu’il y aura du prêt-à-porter.

2nd Street

2nd Street est également une super chaine de vêtements d’occasion au Japon. Le choix des vêtement y est plus pointu, on y retrouve d’ailleurs des pièces de grandes marques. Ces magasins proposent aussi une belle sélection de chaussures et de sacs, en excellent état.

2nd street
Magasin 2nd Street

Le magasin fait tout pour s’éloigner de l’image que l’on pourrait avoir d’une friperie et est très agréable à parcourir. Cependant, les prix peuvent être très variables et un peu plus élevés que dans les Book Off.

Vous retrouverez aussi une boutique 2nd Street dans les quartiers dont je parle par la suite, à savoir Harajuku et Koenji.

Harajuku

Harajuku, le quartier de la mode, là où toutes les tendances sont repérées… C’est là que se trouvent les Champs-Élysées à la Japonaise, et bon nombre de boutiques de luxe telles que Chanel, Vuitton, Kenzo et autres marques inaccessibles pour le commun des porte-feuilles. Heureusement, ici les friperies côtoient les carrés de soie !

Kinji

De très bonnes affaires dans cette friperie du quartier hype qu’est Harajuku. Comme Book Off, c’est très grand, et il faut s’armer de patience et fouiller partout pour dénicher son bonheur vestimentaire. Et comme souvent, c’est très propre et bien organisé. Attention, le magasin est situé au sous-sol (donc ne pas le louper en regardant en l’air) !

friperies à tokyo
Les rayons d’un Kinji

Chicago

Encore une friperie à Tokyo à la mode américaine – les Japonais étant globalement très influencés par les States. « Chicago » est une chaine connue au Japon. On y trouve pas mal de chemises aux motifs originaux, de vestes, mais aussi une belle sélection de yukatas. Il existe aussi un magasin Chicago à Shimo-Kitazawa.

Koenji

Koenji est un quartier tranquille à l’ouest du bouillonnant Shinjuku. D’une manière générale, il est très agréable de s’y promener car le quartier regorge de petites rues, de temples, de cafés, tout en flânant au fil des friperies. On y retrouve encore un Mode Off et un 2nd Street (j’en ai déjà parlé plus haut), similaires dans leur concept.

Voici une friperie du quartier au « standing » un peu plus élevé :

Treasure factory style

Il s’agit encore une fois d’une chaine. Les prix sont ici un peu plus élevés qu’à Mode Off, mais c’est très clean et on sent qu’un choix des habits à été fait en amont. Très bien pour les gens (comme moi) qui s’habillent de manière classique et casual.

friperies à tokyo
Intérieur d’un Treasure Factory Style

Pour ceux qui veulent de l’excentricité, je conseille de se rendre dans la galerie couverte qui part de la gare de Koenji vers le sud. Un paquet de boutiques y est aligné, il est donc possible d’y trouver des pièces uniques et originales.

Vous l’aurez compris, il est très intéressant pour ceux qui recherchent de bonnes affaires de se rendre dans les différents quartiers de la capitale réputés pour leurs friperies (Shimo-Kitazawa, Harajuku, Koenji, mais aussi Ikebukuro) et de papillonner de boutique en boutique. Enfin, allez-y motivé, car il faut de la patience pour trouver les bonnes affaires dans les friperies à Tokyo !

Les friperies à Tokyo : bonnes adresses
5 (100%) 5 votes

4 Replies to “Les friperies à Tokyo : bonnes adresses

Laisser un commentaire ?