Photos et journal de bord : Kyoto, octobre 2018

Les photos du Japon et du mois d’octobre sont là, ainsi que notre journal de bord ! 

Ce mois-ci a été marqué par le fait que nous avons remporté le concours des Blogs Awards de pvtistes.net ! Nous avons également rajouté une petite mise à jour sur notre interview.

Grâce à la mairie de Bordeaux, nous avons aussi réalisé un livestream pendant le festival Animasia, très sympa, où pas mal de gens nous ont posé des questions sur le PVT et la vie au Japon en général. Merci à vous tous.

Parenthèse sur les sites spécialisés

Vous avez décidé de visiter un lieu très connu ? N’écoutez pas toujours certains sites spécialisés sur le Japon, qui dénigrent bien trop souvent les endroits les plus touristiques. Ça nous a particulièrement frappés après avoir visité le Mont Koya, tristement dénigré en ligne car « trop touristique ». C’est une pure merveille, et pour nous, il rejoint la liste de bien d’autres points d’intérêts qui subissent un peu le même sort, notamment le Kinkaku-Ji (le Pavillon d’Or), le Kiyomizu-Dera, ou encore Kamakura, Odaiba, et bien sûr le Mont Fuji. Prévoyez une date où il y aura moins de monde, mais ne les évitez pas à cause de ça ! Voilà, c’est tout ¯\_(ツ)_/¯

Le Kansai en voiture, ça vaut le coup ?

Après avoir traversé et visité le nord du Kansai en voiture courant septembre, nous nous sommes attaqués cette fois-ci au sud, en passant par plusieurs points d’intérêts : Wazuka (et ses plantations de thé), Wakayama, le Mont Koya et la plage de Shirahama.

Au final, le sud du Kansai (la côte à l’est qui part d’Osaka jusqu’à Shirahama) nous a légèrement déçu, surtout à cause des nombreuses industries et de la pollution. L’autoroute est également assez chère (comptez environ 15 euros les 60 kilomètres). Par contre, les champs de Yuzu à perte de vue dans la préfecture de Wakayama (autour du Mont Koya) sont magnifiques à cette période de l’année. Le Mont Koya, quant à lui, est tout simplement un des endroits les plus incroyables que nous avons vu au Japon. Wakayama vaut sans doute le coup, mais pas les jardins Bansho qui sont excessivement chers si vous faites l’erreur, comme nous, de vous offrir le parking, hors de prix ! Cependant, la vue depuis les jardins est incroyable.

Nous avons également été marqués par la quantité de stations balnéaires abandonnées (autant côté Pacifique que Mer du Japon). Avec leurs dizaines d’hôtels, Pachinko, parcs d’attractions, et magasins de pêche datant des années 70-80 à l’abandon, la plupart des villes côtières paraissent presque mortes. C’est spécial, un peu tristounet.

Champ de Yuzu

Par contre, le nord de Kyoto est magnifique, surtout en voiture. Les forêts, notamment. Si vous pouvez louer une voiture dans le coin, n’hésitez pas à aller faire un tour jusqu’à Amanohashidate. C’est à 1h30 de route !

Voici quelques photos de notre mois d’octobre :

Les routes bien sombres dans les forêts au sud de Kyoto
Les routes sombres des forêts du sud de Kyoto
Une station balnéaire à l'est d'Osaka
L’ouest de Wakayama (vers Namihaya)
Les jardins Bansho, 番所庭園
Les jardins Bansho (où il ne faut pas prendre le parking), 番所庭園
Les jardins Bansho, 番所庭園
Les jardins Bansho, 番所庭園
Côte sud du Kansai, vers Gobo
Côte sud du Kansai, vers Gobo
Des villages vers le Mont Koya
Des villages vers le Mont Koya
Un stand de Yuzu
Un stand de Yuzu
Arrivée vers le Mont Koya
Arrivée vers le Mont Koya
La route du Mont Koya
La route du Mont Koya
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Le Mont Koya (cimetière Okunoin)
Kongōbu-ji
Kongōbu-ji
NOTRE SUPER VOITURE !
Paysage au sommet du Mont Koya, dans la brume
Paysage au sommet du Mont Koya, dans la brume

One Reply to “Photos et journal de bord : Kyoto, octobre 2018”

Laisser un commentaire ?