Faire traduire son permis et conduire au Japon

Conduire au Japon

Que vous soyez en tourisme ou que vous résidez au Japon, pour pouvoir conduire une voiture, il ne sera heureusement pas nécessaire de passer le permis japonais. Il est cependant nécessaire de faire traduire son permis au Japon et je vous détaille toute la procédure ici 🙂 !

Faire traduire son permis au Japon

C’est la première étape pour pouvoir conduire une voiture sur le territoire japonais. Cette condition n’est valable que si vous comptez rester sur le territoire moins d’un an. Au delà d’un an, il vous faudra passer le permis japonais.

Pour faire traduire son permis au Japon, il est nécessaire de se rendre dans un des centres de la JAF (Japan Automobile Federation) avec son papier rose. Il y a deux « conditions » :

  • Le permis de conduire étranger doit être valide (les permis de conduire dont la date de validité est dépassée sont invalides).
  • Être en mesure de prouver avoir résidé plus de 3 mois dans le pays d’obtention du permis de conduire étranger.

Une fois arrivé devant un des guichets de la JAF, vous devrez simplement présenter votre permis de conduire et remplir le formulaire de demande (que vous pouvez soit pré-remplir chez vous, soit faire directement sur place.) Voici le formulaire.

Faire traduire votre permis au Japon vous coûtera ¥3000 (environ 24€) et c’est généralement fait en deux heures (dans la même journée dans tous les cas). En cas de refus (je ne vois pas pourquoi, mais bon !) sachez que les frais ne sont pas remboursés.

Peut-on faire traduire son permis depuis la France ?

Si vous souhaitez le faire avant d’arriver sur place, c’est plus compliqué. La JAF dit que c’est possible par voie postale en 2 semaines sur ce PDF, mais l’ambassade dit que ce n’est pas possible. Du coup, je ne sais pas ¯\_(ツ)_/¯. Après, sachez que c’est vraiment simple à faire une fois sur place, ça ne prend pas de temps, donc bon, ce n’est pas non plus nécessaire de se mettre la pression. Si vous souhaitez vraiment le faire depuis la France, certaines agences de voyage telles que Vivre le Japon peuvent s’en occuper moyennant une commission.

Sachez aussi que la traduction est valide tant que votre permis l’est aussi. Du coup, pas besoin de refaire la traduction à chaque fois que vous venez au Japon. Vous pouvez retrouver d’autres informations sur le site de l’ambassade avec, notamment, comment faire pour pouvoir conduire des motos légères (jusqu’à 125 cm) au Japon.

La JAF de Tokyo se situe ici, pas très loin de l’aéroport d’Haneda :

Et la JAF de Kyoto se situe au sud dans les quartiers industriels, pas loin du siège social de Nintendo (hihi) :

Ils vous remettront ensuite votre permis traduit, sous cette forme :

traduire permis Japon
Traduction du permis au Japon

Louer une voiture au Japon

Vous avez réussi à faire traduire votre permis au Japon ? Vous pouvez à présent louer une voiture ! Rien de plus simple : rendez-vous sur les sites web des loueurs, même processus qu’en France. Sans faire de pub, nous avons testé Times et Orix sans (trop) de problèmes. Orix est par ailleurs le plus abordable, au détriment de la qualité du service… et des voitures. Certains loueurs proposent des voitures fumeurs, mais on a testé, et on ne recommande pas, à moins d’adorer l’odeur du Karaoké à 4 heures du matin !

Notre limousine louée avec Orix

Les autres gros loueurs sont Nissan et Toyota qui ont des agences dans tous les aéroports et grandes gares. Mais nous n’avons pas testé jusqu’ici.

Quels sont les tarifs ?

Comptez environ 50 euros et 70 euros la journée pour les voitures compactes, toutes assurances comprises (et accessoirement recommandées, on ne sait jamais). Ces voitures consomment très peu d’essence (environ 3 litres / 100 km), et sont toutes en boîtes automatiques. Pour l’essence, ce sera très souvent du « Regular » , en rouge dans les stations. La plupart des employés de station viendront même vous faire le plein sans sortir du véhicule, avec, en bonus, un petit nettoyage des vitres gratuit. Le Japon, on vous l’a déjà dit, c’est souvent tout confort.

Sachez aussi que si vous réservez une voiture en ligne, vous n’aurez pas à payer en avance directement sur le site, (du moins pour Times et Orix), mais sur place une fois que vous récupérerez la voiture.

Conduire au Japon : les règles de conduite

Rien de bien différent par rapport à la France, si ce n’est la conduite à gauche et le volant à droite. Pas d’inquiétude, on prend étrangement et rapidement l’habitude. Faites attention aux limitations de vitesse bien sûr, même si elles sont moins élevées qu’en France. Vous retrouverez également des radars fixes et des radars mobiles. Notez qu’il n’existe presque pas de rond-point au Japon et croyez nous, ça aide.

Pour les quelques règles de conduite au Japon, voici une vidéo qui résume bien tout ça :

À vous les routes japonaises ! 😉

8 Replies to “Faire traduire son permis et conduire au Japon

Laisser un commentaire ?