Vrai-faux des idées reçues et règles au Japon

Tokyo, Smoking Area, Shibuya

Avant de partir au Japon, que cela soit pour des vacances, un PVT ou encore pour les études ou le travail, tout le monde a le réflexe de regarder sur internet quelles sont les règles à respecter une fois sur place, le Japon ayant cette réputation (au demeurant fondée) de pays codifié. Avec le temps, nous nous sommes rendu compte que certains à-priori sont parfois faux, parfois exagérés. On fait le point sur ce qu’il faut faire et ne pas faire au Japon !

Ne JAMAIS traverser une rue quand ce n’est pas votre tour – Plutôt faux

Alors oui, les Japonais respectent beaucoup plus les feux et la circulation piétonne que nous autres Français (les parisiens en tête !), et attendent patiemment l’apparition du bonhomme vert. Mais ! Vous trouverez partout sur internet que c’est le sacrilège ultime de traverser en dehors des clous et quand ce n’est pas votre tour. Or, dans la réalité, cela arrive quand même bien souvent. Donc rassurez-vous, si vous devez traverser une petite rue déserte à 2h du matin et que le feu est vert pour les voitures… Soyez fou, allez-y !

shibuya crossing
A Shibuya, attendez le passage au vert piéton, à moins que vous vouliez périr écrasé…

Se tenir à gauche dans les escalators – Plutôt vrai

Comme dans le métro parisien, où vous serez brûlé(e) sur la place publique si vous ne respectez par la règle tacite et vous tenez immobile du côté droit de l’escalator, il est relativement primordial de choisir le bon côté pour rester statique. Et au Japon (sauf à Osaka où c’est comme en France), c’est le contraire : il faut se tenir à gauche.

Fumer uniquement dans les « smoking areas » – Faux

Au Japon, il est interdit de fumer dans la rue. Les Japonais fument effectivement dans les « smoking area » dédiées (qui sont souvent bien petites). Presque personne ne fume en marchant, contrairement à beaucoup d’autres pays. Par contre, beaucoup de gens s’arrêtent dans des coins plus discrets, dans des petites rues notamment, pour s’en griller une. Cela peut aussi être devant des portes d’immeubles, ou devant les konbinis ou certains restaurants.

smoking area

Les japonais parlent mal anglais – Vrai

Voilà une idée reçue bien réelle. L’anglais est une catastrophe chez les Japonais, ce qui est assez étrange puisqu’ils suivent des cours pour apprendre la langue de Shakespeare durant leur scolarité. Et ne pensez pas que les jeunes parlent mieux anglais que leurs ainés – c’est parfois pire !

Pour clarifier la question, la plupart des employés de magasins, cafés ou autre maitrisent quelques mots basiques (du genre Hello – thank you – yes, no). Mais ils comprennent mal ce qu’on leur demande, et parlent avec un accent prononcé (qui vous rappellera parfois le nôtre…) et parfois difficile à comprendre. Cela nous est même déjà arrivé de penser que quelqu’un nous parlait japonais, alors que c’était de l’anglais depuis le début… Hum, sumimasen ! Le plus embêtant est quand la personne non anglophone ne réagit à rien, affichant alors une vague expression d’attente mêlée à de la gène, en répétant les mêmes phrases en Japonais en boucle, sans essayer de passer par d’autres moyens pour communiquer. Avec le temps, on s’est surtout rendu compte qu’il connaissaient quand même assez bien l’anglais mais qu’ils n’osaient souvent pas le parler, au risque de ne pas bien y arriver.

On ne mange que du poisson au Japon – Absolument Faux

En passant un peu de temps au Japon, vous verrez que les japonais ne sont pas si éloignés que ça de nous : épicuriens et gourmets, voir même carrément bon vivants ! Comme nous ils vouent une véritable passion à la gastronomie. Il suffit d’allumer la TV pendant dix minutes pour se rendre compte du nombre d’émissions en direct qui parlent de nourriture… Bref, vous verrez : la gastronomie japonaise est incroyablement variée et diverse, alors profitez-en et testez tout !

Tout est cher au Japon – Faux

A vue de nez, je dirais que les prix sont globalement comparables à ceux de la France. De la même façon, tout est plus cher à Tokyo, comme à Paris.

Cependant, la plupart des prix diffèrent entre les produits et entre les deux pays.

Les loyers peuvent s’avérer tout aussi élevés à Tokyo qu’à Paris (700€ mensuels pour 18m carrés dans un quartier un peu éloigné). Et comme en France, ils sont beaucoup plus abordables ailleurs.

Un autre aspect plus couteux, c’est le métro. Que cela soit celui de Tokyo, Osaka ou de Kyoto : c’est cher. Sur beaucoup de sites, vous verrez que « le tarif se fait à la distance » – ce qui n’est pas totalement vrai. Le tarif n’est pas forcément logique, vous pouvez parfois payer le même pour faire 5 stations ou aller à l’autre bout de la ville. Mais globalement, vous allez raquer dès que vous changerez de ligne en passant par un autre opérateur…

En supermarché, vous constaterez que les fruits et légumes sont bien plus chers qu’en France (mais aussi plus qualitatifs). La viande et le poisson par contre, sont beaucoup moins chers. Aussi, les quantités étant bien plus petites sur tous les produits, on peut parfois se dire que c’est bon marché sauf qu’en réalité, pas vraiment.

L’essence et les cigarettes coûtent eux beaucoup moins cher qu’en France (environ 1€ le litre d’essence quand nous y étions et 2€, 3,50€ le paquet de cigarette).

100 yen shop
Un 100 yen shop : exemple même des petits prix au Japon. Tout y est vendu à 80 centimes !

Les restaurants (hormis les restaurants de luxe ou traditionnels) sont beaucoup moins chers qu’en France et ça, c’est indéniable, alors, profitez-en ! Ramen, Yakitori, Okonomiyaki, Sushi… ici, un resto vous coûtera très rarement plus de 15€. Les bars ont eux des tarifs équivalents.

Il y a sans doute encore beaucoup d’autres idées reçues et règles établies auxquelles je n’ai pas pensé. Bref, tout ça pour dire : ne prenez pas au pied de la lettre tout ce que vous lisez sur internet (et ça vaut pour ici aussi… ;-)) !

3 Replies to “Vrai-faux des idées reçues et règles au Japon

  1. Les cigarettes à plus de 10€ en France ? Ça va venir mais on y est pas encore…..
    Et je suis pas tout à fait d’accord pour les Escalators, y a toujours quelques rebelles !!

    1. Il s’agit d’une erreur pour le prix du paquet, effectivement, il n’est pas encore à ce prix-là, mais ça ne saurait tarder… Bien sûr, il y a toujours des rebelles partout, mais bien moins au Japon qu’en France, il faut le dire ! 😉

Laisser un commentaire ?