Comment acheter et vendre d’occasion au Japon ?

Occasion Japon

Une question que l’on peut se poser lorsqu’on habite au Japon : comment acheter, et comment vendre des produits d’occasion ? Est-ce qu’il existe un « Leboncoin » japonais ?

Lors d’un emménagement, d’un déménagement ou simplement pour les choses du quotidien, ça peut toujours servir. On fait le tour de toutes les possibilités qui s’offrent à vous pour acheter et vendre d’occasion au Japon : les sites de seconde main, les groupes Facebook, les sites d’e-commerce ainsi que les magasins. Bref, tout ce qui a pu nous servir pendant notre PVT !

Les sites de « seconde main » au Japon

Il en existe, même s’ils sont très peu nombreux et peu utilisés par les Japonais.

Sayonara Sales : le plus utile, le plus rapide !

KYOTO SAYONARA SALES
La magnifique page de couverture de Kyoto Sayonara Sales

Si vous êtes expatrié(e) au Japon, vous connaissez très probablement déjà Sayonara Sales ! C’est « le » bon plan pour revendre et acheter d’occasion au Japon. Très proche du système de Leboncoin, ce sont des groupes Facebook régionaux aux offres abondantes, multiples, et quotidiennes. C’est notre petit favori au Japon et c’est grâce à ce groupe que l’on a pu emménager et déménager sans trop de stress. On recommande vivement, d’autant plus que si vous ne maîtrisez pas le japonais, la plupart des annonces sont postées par des expatriés et donc, sont en anglais.

Les liens Sayonara Sales pour Tokyo et pour Kyoto

Craiglist : pratique pour trouver un travail, mais attention aux arnaques

Craiglist
La magnifique interface de Craiglist

Surtout populaire aux États-Unis, Craiglist est un site de petites annonces similaire à Leboncoin. Pratique pour trouver un petit job (un baito) sur le sol nippon, il faut cependant faire attention aux nombreuses arnaques ou aux annonces trop alléchantes. Il est aussi possible de dénicher des bonnes affaires localement, ainsi que de vendre ce que l’on veut. J’avais par exemple réussi à dégoter un objectif pour mon réflex numérique à Tokyo, sans aucun souci.

Les sites d’e-commerce au Japon

Même si leboncoin.jp n’existe pas, il est possible de trouver quelques sites d’e-commerce au Japon qui vous permettent d’acheter et de vendre d’occasion. Malheureusement, l’achat et la vente d’occasion en « face à face » au Japon n’est pas très répandu, les Japonais ne sont pas forcément friands de cette façon de faire, peut-être et en partie à cause d’une simple gêne à l’idée de devoir négocier avec un inconnu. Néanmoins, certains sites proposent quand même de vous permettre de vendre et d’acheter d’occasion, mais à distance.

Le reconnu : Yahoo Auctions

Cela peu paraître étrange pour nous autres Français de passer par Yahoo pour acheter et vendre d’occasion… Et pourtant ! Similaire à eBay avec son système d’enchères, Yahoo Auctions permet de vendre et de trouver de tout. L’inscription est cependant assez fastidieuse. Notez qu’il vous faudra d’ailleurs une adresse et un numéro de téléphone japonais.

Le classique : Rakuten

Rakuten est une société de vente en ligne reconnue au Japon, fraîchement débarquée en France. On y trouve de tout. Comme Yahoo Auctions l’inscription est assez complexe si vous ne maîtrisez pas le japonais et nécessite aussi d’avoir un numéro et une adresse au Japon. 

Le petit frère de Rakuten : Mercari

Populaire au Royaume-Uni et aux États-Unis, Mercari est un site de commerce en ligne un peu similaire à Rakuten ou eBay. C’est un site d’e-commerce très utilisé au Japon, notamment parce qu’il propose un envoi anonyme à réception dans n’importe quel konbini.

Les magasins

Le Japon est maillé de petits ou grands magasins dédiés à l’occasion, voici les deux principaux.

Les « recycle shops »

Vous en trouverez un peu partout au Japon, en tapant リサイクル ou 中古. Ces magasins de « recyclage » sont extrêmement pratiques pour trouver de tout (et parfois même des vêtements) à bas coût. Ces petits magasins sont très pratiques puisqu’ils évitent le gaspillage et permettent soit de faire de bonnes affaires, soit de trouver des choses utiles pour pas grand chose. Même si nous avons quelques enseignes au concept similaire en France (je pense à Easy Cash pour ne pas citer d’enseigne), ces magasins nous manquent beaucoup en France. Notez cependant que vous ne tirerez peut-être pas grand-chose de vos objets à la revente, de souvenir nous avions revendu un sèche-cheveux juste avant de partir, acheté l’équivalent de 30 ou 40 €, pour 2 €.

OFF

Le groupe OFF propose de multiples boutiques en fonction des thématiques : Book-Off (multimédia), Mode-Off (friperie), Hard-Off / Off-House (maison) et même Liquor-Off – on ne sait jamais, si on vous a offert une bouteille de Saké que vous ne voulez pas.

On recommande surtout cette enseigne pour les livres, les jeux vidéo et les vêtements. On a d’ailleurs consacré tout un article aux friperies ici.

2nd STREET

Même concept que OFF, mais pour les vêtements !

Les marchés

Comme en France, vous trouverez beaucoup de petits et de grands marchés au Japon, parfois logés au sein-même des temples. Puisque nous vivions à Kyoto durant notre PVT, nous vous conseillons le Kobo-san au temple To-ji, qui a lieu tous les 21 du mois.

Marché Kitano Tenmangu
Marché Kitano Tenmangu
Marché Kobo-San Kyoto
Marché Kobo-San Kyoto

One Reply to “Comment acheter et vendre d’occasion au Japon ?”

  1. Merci pour cet article bien pratique pour quelqu’un qui aime l’occasion …
    Il ne me restera plus qu’à trouver les リサイクル à Tokyo pour ce qui m’intéresse.
    Et quand et où pour les fléa markets 🙂

Laisser un commentaire ?